top of page
Gradient

ANGOISSES, PHOBIES, TABAC, SURPOIDS : Comment réussir à CHANGER?



Pourquoi est-il difficile de modifier un comportement malgré notre bonne volonté ?


Arrêter de fumer, perdre du poids, vaincre une phobie et bien d’autres, ces comportements sont dictés par des pensées, elles-mêmes alimentées par des émotions, et notamment : LA PEUR.

La peur est là pour vous rappeler qu’il y a un enjeu, un risque à modifier ce comportement.

Pourtant vous n’êtes pas fou, vous êtes bien conscient que ce comportement vous est nuisible, alors pourquoi avoir peur de s’en défaire ?

Il peut s’agir, par exemple, de la peur de ne pas réussir ou celle de perdre un certain bénéfice secondaire, (le comportement, même s’il est toxique, vous apporte quelque chose).

Et puis, le changement et l’inconnu, font peur.

Après tout, qu’allez-vous trouver/découvrir à la place ?

Tout cela est bien souvent inconscient.


Pourtant la peur est une émotion utile !


Effectivement, elle a toute son importance quand elle est rationnelle. Elle nous prévient du danger, met tous nos sens en alerte pour nous permettre de veiller à notre sécurité et elle disparaît aussitôt le danger écarté.

Hors, une peur devient pathologique, lorsqu’elle nous limite et nous fait réagir à une situation de manière inadaptée.

Comme toutes les émotions, elle est invisible et ne prévient pas quand elle arrive. Pour autant, en identifiant de quelle peur est-ce qu’il s’agit réellement, vous serez en capacité de déterminer un objectif à atteindre, visant à vous libérer de ce comportement efficacement.


Pourquoi une peur en cacherait-elle une autre ?


En réalité, il existe 2 types de peurs :

Les peurs dites de surface : peur des araignées, peur du vide, peur de parler en public, peur de conduire…

Les peurs dites profondes : peur de l’abandon, peur du changement, peur de la réussite, peur de la solitude…

En résumé, une peur de surface peut cacher une peur plus profonde.


Pourquoi est-il nécessaire de travailler sur ses peurs ?


Parce qu’un comportement est alimenté par des pensées et des émotions.

Le fait de mettre en lumière une peur profonde, vous permettra de canaliser votre énergie vers ce désir de changement et d'agir de manière ciblée et pertinente.


En apportant de la compréhension et du sens, vous ne subissez plus votre comportement et vous devenez acteur de votre changement.


Des techniques, telles que l’hypnose, l’EFT ou la Thérapie par les Mouvements Oculaires, permettent d’entrer en contact avec votre partie inconsciente. L’émotion bloquée est alors libérée et vos pensées peuvent se transformer, laissant place à un comportement nouveau et plus épanouissant pour vous.


Exercice pratique :


Pour cela, voici un petit exercice simple, qui va vous permettre de mettre en évidence une (ou plusieurs) peurs profondes et, je vous le souhaite, éclairer votre chemin.


1/ Prenez de quoi écrire et notez simplement une de vos peurs (de surface), par exemple :

« J’ai peur des chiens »


2/ Puis posez-vous la question « miracle » : C’EST-A-DIRE ?

Pour ainsi dire, demandez-vous en quoi est-ce que cela vous fait réellement peur ?


Par exemple :

« J’ai peur qu’ils me mordent »


Notez vos réponses de la sorte :

"J’ai peur des chiens => J’ai peur qu’ils me mordent =>" ainsi de suite…


Puis poursuivez avec ces mêmes questions : C’est-à-dire ? Qu’est ce qui me fait vraiment peur dans le fait qu’ils me mordent ?

Et continuez autant que possible à creuser vos réponses avec cette même question.


Exemple d’une suite possible :

"J’ai peur des chiens (= Peur de surface) => J’ai peur qu’ils me mordent => J’ai peur d’avoir mal => J’ai peur de ne pas arriver à me protéger/à me défendre => J’ai peur d’être seul(e)"

(= Peur profonde)


Vous allez, en ce sens, vous rapprocher de la peur profonde.

Il n’est toutefois pas évident de la mettre en lumière du premier coup, mais je vous invite à renouveler cet exercice autant de fois que nécessaire.


Si l’exercice vous est désagréable ou génère en vous une certaine résistance, c’est qu’il y a effectivement un point à éclaircir et à soulager. Vous pouvez prendre le temps nécessaire et y revenir dans quelques jours, ou faire le choix d’être accompagné(e) par un thérapeute.


Lorsque vous aurez terminé cet exercice, accueillez simplement avec bienveillance et sans jugement la peur profonde, mise en mot.

Ceci peut être une simple prise de conscience, ou un réel objectif de travail visant à vous en libérer durablement.



Inscrivez-vous directement sur le site www.lefildariane-hypnose.com, pour suivre les prochains posts et être informé(e) des événements à venir, (dates des ateliers, formations…).


Célia Courty, Hypnothérapeute, Praticienne EFT, Coach

07.68.90.68.22

51 vues0 commentaire

Comments


bottom of page